Qu’est-ce que l’innovation ?

Innovation, le mot évoque des images de scientifiques en sarrau et d’entrepreneurs qui présentent des inventions révolutionnaires. Bien que cette conception constitue une partie importante de l’ensemble, l’innovation doit aujourd’hui être située dans un contexte beaucoup plus large.

L’innovation renvoie vraiment à une façon imaginative de faire face au changement. Il s’agit de générer de nouvelles idées, d’effectuer de la recherche et du développement, d’améliorer les processus ou de renouveler les produits et services. À un autre niveau, l’innovation fait également référence à un état d’esprit dans votre entreprise; un état où votre personnel, qu’il œuvre dans les bureaux administratifs ou dans l’atelier, vise toujours l’amélioration continue et pense constamment à des solutions qui sortent des sentiers battus.

Il est utile d’examiner des exemples où d’autres entrepreneurs ont laissé leur marque ou sont en voie de le faire. L’innovation peut être une coentreprise à grande échelle dont les nouveaux produits ou services, comme Google, changent fondamentalement la façon de faire des affaires. Il pourrait s’agir aussi d’initiatives internes à faible coût, comme l’amélioration d’un processus de votre entreprise, qui peuvent se traduire par des économies spectaculaires en frais indirects.

Peu importe la définition que vous lui donnez, il importe de se rappeler que l’innovation devrait faire augmenter la valeur de votre entreprise sur le marché.

Il existe de nombreux types d’innovation que votre entreprise peut mettre en œuvre:

De nouvelles façons de présenter vos produits à vos clients

Un nouveau concept pour répondre aux exigences de la clientèle

Une meilleure utilisation de la technologie afin de mettre à jour votre processus de passation des commandes et d’améliorer les relations entre les fournisseurs et les clients

Un aménagement de l’usine plus efficient afin de réduire vos délais de production

La conception de produits qui répondent aux normes écologiques

Un élargissement de la gamme de vos produits ou services afin de rejoindre une clientèle plus ciblée

Un nouveau concept ou une nouvelle façon de faire des affaires

 

👉 Découvrez nos ateliers de sensibilisation ! 

 

L’analyse de rentabilisation

Dans un monde très compétitif, les entreprises ne peuvent plus exercer une concurrence uniquement en s’en remettant aux actifs corporels, comme l’équipement dernier cri, ou en proposant les coûts les plus bas aux clients. La capacité d’innover aura aussi une incidence sur votre marché éventuel et vous donnera les moyens de lutter contre les marchés émergents, la réduction de la main-d’œuvre active et l’accélération du changement technologique. En fait, l’innovation est devenue une stratégie clé pour attirer et fidéliser vos clients dans un marché instable.

Si votre entreprise est incapable d’innover, elle risque un retard dans sa productivité, la perte de clients et de parts de marché ou tout simplement la disparition.

Que faire en premier lieu?

Une des premières étapes consiste à faire le point sur la créativité de votre entreprise et de voir dans quelle mesure vous pouvez l’améliorer. Vous pourriez, à titre d’exemple, commencer par effectuer une évaluation complète de votre potentiel d’innovation et dresser un répertoire des occasions dans votre «portefeuille d’innovation», qui est en fait un recueil de tous vos projets d’innovation, grands et petits.

Comment un conseiller pourrait-il vous aider?

Un conseiller peut vous aider à analyser le marché, à dégager les secteurs où vous pouvez ajouter de la valeur et à cerner les occasions d’innovation, autant internes qu’externes. Par exemple, une analyse pourrait relever la nécessité d’améliorer vos méthodes de distribution afin de rejoindre un plus grand nombre de clients. Ou encore, la recherche pourrait démontrer que vous pouvez améliorer vos produits et services pour cibler un public précis. Un des principaux avantages de traiter avec un conseiller externe est d’éviter d’être lié d’une façon trop émotive à une seule idée «créative». Le point de vue d’un tiers peut vous aider à rester en contact avec les besoins du marché. Il peut également faire en sorte que vous ne perdiez pas de vue vos objectifs initiaux.

Définir votre stratégie

Une fois que vous avez fait le point sur votre potentiel d’innovation, vous pouvez rassembler les membres de votre équipe, déterminer vos stratégies précises et trouver ce que vous devez faire pour devenir plus innovateur. Commencez par l’essentiel:

Trouvez quelles interventions, d’après vous, produiront le meilleur rendement du capital investi, et déterminez les ressources dont vous aurez besoin

Modifiez vos produits et services à partir des recherches effectuées

Développez de meilleurs processus d’affaires pour satisfaire vos besoins

Procurez de meilleurs outils à vos employés pour qu’ils travaillent de façon plus ingénieuse

Formez les gens afin qu’ils puissent apprendre les nouveaux processus et les mettre en œuvre

Évaluez des questions précises comme celles qui portent sur la propriété intellectuelle

Le fondement de l’innovation dans votre entreprise repose réellement sur les membres de votre personnel et leur attitude. Les entreprises intelligentes encouragent toujours la pensée créatrice de leurs employés. Par exemple, mettez en place un moyen de permettre aux employés d’exprimer leurs idées novatrices, qu’il s’agisse d’une boîte à suggestions, de forums de discussion pour les employés ou de séances de remue-méninges en personne. Ou encore, nommez un «champion de l’innovation» pour diriger les projets d’innovation et en faire le suivi, ce qui favorise la responsabilisation des employés.

Il est essentiel de permettre aux membres de votre équipe de prendre des risques calculés et de penser à des solutions de rechange, car les gens ont besoin de savoir que l’entreprise les appuie lorsqu’ils exposent des idées qui sortent des sentiers battus. Par exemple, lorsqu’un employé met à l’essai un nouveau processus, l’entreprise doit être prête à faire face à la réussite comme à l’échec. Cela fait partie du processus de créativité. Les projets d’innovation réussis doivent aussi être récompensés par des incitatifs, comme des primes ou d’autres formes de rémunération. Ces moyens contribueront à la fidélisation de votre personnel créatif et novateur.

7 idées pour cultiver l’innovation en entreprise.

Les entreprises ont désormais intégré l’importance et la nécessité d’innover pour rester compétitives. Mais le poids des procédures ne simplifie pas la tâche, surtout dans les ETI et les grandes entreprises, où les projets mettent plus de temps à aboutir. Voici 7 idées pour cultiver l’innovation en s’appuyant sur son actif le plus précieux : ses collaborateurs.

« L’innovation n’est pas un flash de génie. C’est un travail difficile. Et ce travail devrait être organisé comme une activité régulière de chaque unité de l’entreprise et ce à chaque niveau du management », écrivait le « Pape du management » Peter Drucker. Face à la créativité des start-ups, les grands groupes n’ont d’autre choix que d’innover, continuellement, pour conserver leur compétitivité. Jusqu’à transformer leur culture d’entreprise ?

Idée n° 1 : Une start-up dans l’entreprise

Héberger une start-up dans l’entreprise peut être un bon moyen pour stimuler l’innovation. C’est ce que propose Whyers, qui met en relation des startupers avec des grandes sociétés pour répondre à leurs problématiques, et développer des prototypes de manière rapide. « Le point fort de cette démarche, c’est que le startuper n’a pas imprimé les codes [de l’entreprise], affirme Julien Masson, co-fondateur de Whyers. Grâce à son regard neuf et à son expérience différente, il propose de nouveaux modèles d’analyse, soulève d’autres problématiques et peut suggérer une disruption inattendue ».

 

Idée n° 2 : Intelligence collective et design thinking

Le design thinking constitue une méthode de management qui favorise l’innovation. Elle fait appel à l’intelligence collective en rassemblant autour d’un projet des collaborateurs de l’entreprise aux compétences diverses. Cette démarche est réalisée en 4 étapes :

Définir une problématique,

Analyser les solutions possibles,

Développer un prototype,

Soumettre le prototype aux utilisateurs finaux pour valider le projet.

Pour la Française des Jeux, les collaborateurs représentent la première source de richesse de l’entreprise. Dans cette optique, elle a mis en place en 2010 une démarche de design thinking appelée ZINC (Zone d’Intelligence Collective), dans le but de développer la capacité d’innovation de chacun.

Idée n° 3 : L’esprit de compétition

Certaines entreprises encouragent l’innovation en organisant des compétitions. Eiffage, par exemple, organise tous les deux ans les Trophées de l’innovation : la compétition est ouverte à tous ses collaborateurs dans le monde, qui peuvent y participer en équipe ou en solo. Le but est de présenter un projet complet, innovant, qui « respecte les principes sociaux et environnementaux du développement durable ». Lors de la 5ème édition des Trophées de l’innovation en 2015, l’entreprise a reçu pas moins de 350 dossiers, preuve du dynamisme créatif de ses collaborateurs.

Idée n° 4 : La participation des clients

Inclure les clients dans le processus d’innovation, tel est le nouvel enjeu des entreprises. Ce recours à l’open innovation devient monnaie courante : on décloisonne les équipes, on partage ses expériences… pourquoi ne pas donner la parole aux clients ? Le groupe Oxylane, propriétaire de Décathlon, a mis en place une plateforme, Open Oxylane, qui permet aux particuliers de partager leurs idées pour créer de nouveaux produits sportifs. Tous les mois, les équipes de Décathlon sélectionnent les meilleurs projets qui sont soumis au vote du public. L’émetteur de l’idée retenue participe à la réalisation de son projet en collaboration avec les équipes, jusqu’à sa commercialisation.
« Cette plate-forme n’a pas été conçue pour pallier un manque d’inspiration interne mais plutôt pour nous aider à identifier les idées les plus pertinentes aux yeux de nos consommateurs », déclare dans Les Echos Vincent Textoris, Open Innovation Manager.

Idées n° 5 : Les Hackathons

Ce nouveau mode d’innovation, particulièrement répandu dans le numérique, est un événement qui peut s’étaler sur un week-end entier où des équipes conçoivent leurs projets. Des groupes tels que Axa, Pernod Ricard ou Orange l’ont déjà adopté. Cette année, la SNCF organisait son 4èmehackathon géant, sur 30 heures, qui a réuni 240 collaborateurs. Les projets présentés lui permettent des services numériques innovants pour ses voyageurs.

Lire aussi : Hackathon : pourquoi pas vous

Idée n° 6 : Oublier la hiérarchie

Certains groupes comme Adeo, avec son projet Humaneo, ont décidé de s’affranchir de la hiérarchie en matière de recherche d’idées. Chacun est libre d’exprimer un besoin ou une idée d’innovation, quel que soit son service ou sa fonction. Les collaborateurs peuvent même échanger avec le PDG en personne. Cette démarche favoriserait le sentiment d’appartenance, en plus du recueil d’idées créatives.

Idée n° 7 : Un environnement propice

Certains experts s’intéressent à l’impact de l’environnement de travail sur la capacité d’innovation des individus. Selon Jean Sébastien Boudrias, Professeur titulaire en psychologie du travail et des organisations à l’Université de Montréal, le bien-être au travail serait propice aux actions positives, et aux idées innovantes. Peut-être une raison supplémentaire pour donner à ses collaborateurs un cadre propice à l’épanouissement collectif et personnel.

Dans la même thématique

👉 Découvrez nos articles experts sur le partage de connaissances, l’innovation et la transformation digitale

👉 C’est quoi la performance collective 

Solutions

Com interne 

Knowledge Management

Communautés

Equipes distantes

Plan stratégique

Comité de direction

© 2020 cocoom.com. Tout droits réservés.